Inscription Mailing list

Tchernobyl 25 ans après

Format 28x23 – 192 pages
Langues : Français
ISBN 978-2-35947-029-1

Le 26 avril 1986, le réacteur n°4 de la centrale de Tchernobyl explose en envoyant dans l'atmosphère des milliards de particules radioactives. Pendant que le brasier du cœur du réacteur brûle à plus de 3700° et menace d'exploser, des centaines de milliers d'habitants sont évacués dans la région. Environ 700 000 personnes travaillent durant 2 années pour vider, démolir et nettoyer cette zone d'environ 3000 kilomètres carrés devenue inhabitable. Cette zone d'exclusion est depuis gardée jour et nuit par les militaires.

Plus de vingt ans ont passé et cette tragédie sans précédent résonne encore dans nos mémoires et nous rappelle de manière choquante la réalité de la menace nucléaire. Nous vous invitons ici à voir ce qu'est devenu cet endroit où tout est resté immobile. Des meubles aux affiches en passant par les objets du quotidien, ce voyage photographique explore un univers surréaliste au sein duquel chaque immeuble atteste des vies ordinaires qui ont été bouleversées et ont basculé, le 26 avril 1986, dans le chaos.

 

Comme un touriste par procuration, notre visite démarre donc par la zone d'exclusion: les trains dévorés par la rouille, les arbres qui poussent au milieu du bitume, les manèges arrêtés de la fête foraine... Et la visite se poursuit, avec chaque fois en repères les coordonnées GPS des lieux: le grand bassin de la piscine municipale jonché de gravats; un jeu d'échecs ébréché attendant désespérément les joueurs dans une salle de l'hôpital; les cahiers éparpillés dans une classe du collège; les restes de pots de gouache colorés se détachant du sol poussiéreux et les jouets qui cotoyent un masque à gaz dans le jardin d'enfants. Plans larges ou zooms sur un objet, le lecteur a l'impression d'être au coeur de la visite. Pas de textes explicatifs, juste des photos. Couchées sur un papier de qualité, elles sont belles, baignées d'une lumière douce et empreintes d'une certaine poésie.
Et pourtant, l'impression de malaise persiste au fil de la découverte de ces images vides et froides, figées hors du temps. Carlos Pardo et Iloé nous livrent donc ici un formidable «témoignage» de cet endroit toujours sous contrôle policier aujourd'hui et qui a causé la mort directe ou par maladie de centaine de milliers de personnes.
La Charente Libre
30 €
Commander Acheter sur la Fnac Acheter sur Amazon Acheter sur BD Fugue
juilletaoûtseptembreoctobrenovembredécembrejanvierfévriermarsavrilmaijuinjuillet
20142015